Georges Brassens : Chansons des autres 5/5

Maurice Chevalier - Parition originaleNous voici donc arrivé au  dernier épisode  du feuilleton “Brassens et les chansons de son enfance“…On découvre donc l’ami Georges en smoking, tenue plus que rare sur lui, pour une invitation de son ami Tino Rossi. Ils chanteront ensemble Santa Lucia , barcarolle Napolitaine de 1859, paroles de Paul Bernard, révisées par Jean Rodard en 1947, sur un arrangement musical de Théodoro Cottreau, et Venise et Bretagne, de Bardou et E.Dassier.

On ne présente plus Vincent Scotto ! Né à Marseille en 1874, décédé à Paris en 1952, il eut une foule d’activités artistiques….acteur, producteur, auteur, compositeur, interprète…..Sa production est effarante ! de La petite Tonkinoise, J’ai deux amours, Prosper, Marinella, Le plus beau tango du monde, en passant par Sous les ponts de Paris, il sera l’auteur de près de 4.000 chansons, 60 opérettes principalement interprétées par son gendre Alibert, Marcel Merkès, Paulette Nerval. Il travaillera aussi avec son ami Marcel Pagnol, signera plus de 150 musiques de films. Georges Brassens interprètera  Sur mon phono, ( Charlys/ V.Scotto) - Adieu Venise  Provencale ( H.Alibert et R.Sarvil / V.Scotto)

Marc Hélys et J.Jekyll signeront leur grand succès A la Varenne, en 1930, java interprétée par André Perchicot, puis reprise  par Brassens… Les bourgeois rupins, ceux qu’ont les moyens – vont en été s’fair plumer à Deauville – Quand on n’a pas l’sou, on va n’importe où – où qu’ça n’coût pas des prix fous…..

Le refrain des chevaux de bois, ( Viens ma chérie, ne sois pas rebelle – belle, belle fleur de printemps – tu es parmi les autres jouvencelles, celle, celle que j’aime tant…. ) est une chanson  de Charlys, auteur, compositeur,  interprète, né à Paris en 1896, et décédé à Feulettin dans la creuse en 1955, et de Maurice Vandair, de son vrai nom Maurice Vanderhaeghen, né en 1905 à Tournai-en-Brie, musicien et parolier reconnu. Vandair écrira pour les grands orchestres de variétés ( Fred Adisson, Ray Ventura, Raymond Legrand, ou encore Jacques Hélian)…grand résistant, il rejoint Paris en 1944, écrit Fleurs de Paris, succès repris par tous les interprètes de l’époque. Directeur Artistique de Pathé-Marconi, il se retire et décède à Marseille en 1982.  Associés à M.Alexander, Charlys et Vandair écriront donc entre-autres, cette chanson reprise par Jacques Hélian et son orchestre, puis par Brassens, et associés à M.Laujean, Sous le kiosque à musique

Interprétée pour la radio par les duettistes Noël & Noël, Le général dort debout est une chanson de Jimmy Kennedy ( The Général’s fast asleep) – Fox-trot militaire de 1935, paroles françaises de Jean Féline, compositeur, parolier, dialoguiste et scénariste, et musique de Michael Carr. Sur le plancher du salon, sont rangés les soldats de plomb – Fantassins et artilleurs, des cavaliers, des sapeurs vont jouer leurs destins – pour autant, aucun ordre vient….

Né le 24 juin 1929 à Douai, Jean-Claude Darnal vient de décéder ce 12 avril 2011 à Boulainvilliers. Auteur, compositeur, interprète, il a écrit pour de grands artistes ( Catherine Sauvage, Edith Piaf, Juliette Gréco, Les Frères Jacques, Les Compagnons de la Chanson….). On le retrouvera au Théâtre des Trois Baudets en compagnie de Brassens, puis à l’Olympia. Présentateur d’émissions télévisées pour enfants aux côtés de Pierre Tchernia de 1966 à 1970, on retiendra de lui : Ce soir on joue Guignol ( roman) – On va tout seul au paradis ( récit) . Eddie Constantine et Catherine Sauvage, puis Georges Brassens interprèteront Le Soudard ( Mon ami, mon ami) - Dans le canon, le canon, le canon de son fusil – il a mis une rose, une rose, une rose de son pays….

Sur des paroles d’Edmond Harancourt et une musique de Marcel Legay, Yvonne Darle interprètera, avant 1940, au Lapin Agile, Le bleu des bleuets, puis Mathé Altery en 1956, Jean Lumière en 1958, Colette Renard en 1961, Jack chanson écrite pour lui par Trenet et Hess. Lantier en 1970, et finalement Brassens en 1980. Dans leur fraise, leur collerette, liserons, rose et pâquerette – J’aime le myrte et les muguets, les lilas et la primevère – Mais la couleur que je préfère, c’est le bleu, le bleu des bleuets….

La firme Columbia ira le chercher en 1929 pour enregistrer son premier disque, accompagné par Georges Van Parys. Né à Nogent-sur-Marne en 1906, décédé à Cannes -la-Bocca en 1994, Jean Sablon fut un artiste exceptionnel,  chanteur incontournable des années 30. En 1937, Grand Prix du Disque pour Vous qui passez sans me voir, chanson écrite pour lui par Trenet et Hess. Brassens interprètera, après Jean Sablon, Je tir’ ma révérence ( paroles et musique de Pascal Bastia) …Je tir’s ma révérence, et m’en vais au hasard – par les routes de France, de France et de Navarre – Mais dîtes lui quand même, simplement que je l’aime – Dîtes lui, voulez-vous, bonjour pour moi, et voilà tout…et  La dernière des bergères

Enregistrées à L’Impasse Florimont, en 1952 et 1953, documents d’archives, Brassens fredonnera des chansons de Gilbert Bécaud - Quand tu danses ( Bécaud/Gérald) - Les croix ( Amade/Bécaud) – et Viens, ( Aznavour/Bécaud).

Autre chanson du sud de la France, Une Partie de pétanque ( A.Montagard et L.Nègre), dans laquelle Brassens “force” sur l’accent Marseillais……………

Henri Contet, né le 8 mai 1904 à Anoste, décédé le 14 avril 1998 à Paris, ingénieur, critique de cinéma, acteur et parolier ( E.Piaf, Jacqueline François, Yves Montand, Georges Guétary…), et Paul Durand, Sétois en 1907, et décédé à Louveciennes en 1977, co-signeront “Belle Dame”, interprété par G.Brassens lors d’une émission télévisée.

 

 

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>