Bobino – “Le Music-Hall de Montparnase” – 1er passage –

Situé à “deux pas de sa maison”, Bobino ,  rue de la Gaîté, surnommée “Rue de la joie”, sera la salle préférée de Georges Brassens, ( l’usine comme il se plaisait à  dire) ,  bien avant l’Olympia ou d’autres salles Parisiennes.  Contrairement à ce qui a souvent été écrit, ce n’est pas en octobre 1953 ( du 16 au 29) que Brassens est passé pour la première fois à Bobino, mais, avec l’accord des Trois Baudets, c’est à dire avec celui de Jacques Canetti, (gentillement surnommé “Socrate” par Brassens),  8 mois avant, en Février 1953 ( du 20 février au 6 Mars).  Bobino présentera ensuite, à partir du 7 mars, un plateau d’une vingtaine d’artistes, avec notamment Andrex et Fernand Sardou.

Pour cette “première”, Brassens chantera  pour ” Le 3ème Festival de Music-Hall – 53-54″, dans un Bobino comble, en deuxième partie, entre le  contorsionniste Smoll, et le danseur vedette Pedro de Cordoba, des Ballets d’Andalousie . En première partie, la belle Simone Morin présentera le pensionnaire indéboulonnable  Maurice Boulais et son ensemble, et une demi douzaine d’artistes acrobates, illusionnistes, chanteurs, marionnettistes, et autres humoristes.

Le second passage , toujours dans ce 3ème Festival, sera du 16 au 29 octobre, Brassens  étant  en  2ème partie, avec 5 autres artistes.  Bobino programmera alors pour la fin de l’année et le début de 1954, des noms prestidigieux…. Jacqueline François, Mouloudji, J.Gréco, Les Compagnons de la Chanson, Georges Ulmer, Edith Piaf, Yves Montand…………..

La collection possède  deux lettres  manuscrites, véritables documents, envoyées par un passionné de Chanson Française, à une parente de province.  Cette personne assiste ( entre autres spectacles)  au premier passage de Brassens à Bobino, et écrit ceci : “…Les attractions que j’ai pu voir : Lamoureux ( épatant) – Patachou ( peu de choses !) Frères Jacques ( inénarrables) – Line Renaud ( agréable)… Georges Brassens, qui fera du bruit !” , puis  : ” ….surtout pour Brassens qui est intelligent, poète, mordant, troubadour, vagabong, piquant, marrant, balladin, sensationnel. C’est évidemment “encore” un gars du Midi, comme tous les champions…Auriol, Trénet, Rigaux, Montand…. J’adore “J’ai rendez-vous avec vous, La prière de Jammes, Brave Margot, Le bricoleur, Les amoureux des bancs publics, Hécatombe, Le gorille, Le Parapluie, La chasse aux papillons  – Patachou chante tout ça, infiniment bien -  Ce brave ( ?) qu’est Georges Brassens, apporte quelque chose de nouveau, et j’ai eu la chance de le voir et l’entendre, peut-être un des premiers !   ( lettre postée en mai 52)

Share

Comments are closed.