Monthly Archives: June 2011

Georges Brassens: chansons des autres (3/5)

« A la Bastille, on l’aime bien Nini peau d’chiens – Elle est si belle et si gentille »
 
 Le général dort debout - enregistrée par Georges Brassens Né à Courtenay en 1851, décédé à Paris le 11 février 1925, Aristide Bruant, écrivain, chansonnier, monument incontournable de la Chanson Française a vite choisi son camp après une jeunesse d’errance dans Paris, en fréquentant les paumés, les pauvres, les révoltés, les laissés pour compte. Il apprit à leurs côtés le jargon, qui lui servira dans les différents endroits de la capitale, où il ne tardera pas à se faire remarquer en commençant sa carrière de chanteur. On lui ouvrira bien vite les portes du Chat Noir ( en 1881) le succès lui assurera une certaine aisance, et il se consacrera alors à la rédaction de ses romans. De Patachou à Yves Montand en passant par Germaine Montero, François Béranger, Renaud ou les Frères Jacques, de très nombreux artistes ont repris ses chansons comme Georges Brassens avec A la Goutte d’Or – Belleville-Ménilmontant – A la Place Maubert. Créateur de la chanson réaliste, ayant recours à la tradition argotique, celle de François Villon, il sera l’inspirateur d’Edith Piaf, de Renaud et de François Béranger.

Lucien Boyer, né à Leogan en gironde le 20 janvier 1876, est mort à Paris en 1942. Bon vivant, joyeux luron, il s’offrira un long voyage de trois ans à travers de nombreux pays, voyage financé par son ami Gaston Calmette directeur du Figaro. A son crédit, quelques chansons à succès: Cousine interprétée par Mayol en 1911 – Viva Mussolini ( musique de Vincent Scotto) – Lettre à Nini ( 1903)- et Ballades de places de Paris, ou Les places de Paris,  reprise par Brassens et les Frères Jacques. Son fils, Jean Boyer né à Paris le 26juin 1901, est décédé à Paris le 10 mars 1965. Réalisateur, il travaillera sur une soixantaine de films entre 1931 et 1964, dont une vingtaine avec Georges Van Parys pour la musique ( notamment La Romance de Paris avec Charles Trenet). Ils signeront tous deux trois chansons interprétées par Georges Brassens : - Ca s’est passé un dimanche – Il y a toujours un passage à niveau – Mimile . Autre chanson parole et musique de J.Boyer : Pour me rendre à mon bureau., écrite en 1945 interprétée par Georges Tabet, puis par Brassens;

Pour me rendre à mon bureau – J’avais acheté une auto
Une jolie traction avant – qui filait comme le vent;
C’était en juillet 39 – Je me gonflais comme un bœuf…………
 

 

et Avoir un bon copain,(Chanson allemande à l’origine, musique de Werner_Richard Heyman 1896/1961), du film Le chemin du Paradis…

C’est le printemps – on a vingt ans
Le cœur et le moteur battent gaiement
Droit devant nous – sans savoir où
Nous filons comme des fous – car aujourd’hui…….

Avant Brassens, cette chanson fut reprise par Georges Guétary.

Léon Xanrof de son vrai nom Léon Alfred Fourneau (1867 – 1953 ) Auteur-Compositeur-Chansonnier, se fit connaitre au Chat Noir, interprétant d’abord, lui-même ses textes, puis il confie Le fiacre à Yvette Guilbert chanson reprise par Georges Brassens. Il publiera aussi des contes et nouvelles, des comédies, écrira un scénario en 1911 : La fête à Marguerite.

Un fiacre allait trottinant – Cahin-caha, Hu, dia ! Hop là !
Un fiacre allait trottinant – Jaune, avec un cocher blanc….
 
 

 

Paul Misraki, musicien, né à Constantinople ( Turquie) en 1908, est mort à Paris à 90 ans.. Il arrive en France à l’âge de 7 ans, rencontre Ray-Ventura sur les bancs de l’école communale, apprend très tôt la musique, et rejoint l’orchestre de son ami d’enfance, comme pianiste, arrangeur. Il compose très vite des musiques ( Tout va très bien Madame la Marquise en 1934 - Ca vaut mieux que d’attraper la scarlatine en 1936), travaille énormément pour le cinéma ( Roger Vadim – JL. Godard). Une foule d’interprètes illustres viendra récompenser son travail ( J.Sablon, Lucienne Boyer, Charles Trenet, Jean Lumière, Fernandel, Pills et Tabet, Tino Rossi, André Claveau, Lucienne Delyle, Colette Renard, Yves Montant et bien d’autres )…Son complice André Hornez, parolier ( 1905/1989), offre à Maurice Chevalier et à Ray-Ventura et ses Collégiens ses premières chansons. Comme Misraki, les interprètes se bousculeront au portillon, pour choisir ses chansons, qui furent écrite en majorité pour les opérettes ou le cinéma. Georges Brassens interprètera Je suis swing ( André Hornez /J.Hesse) - La romance de la pluie ( J.Meskiel – J.Stern / A.Hornez)Le bateau de pêche ( P.Misraki / A.Hornez)Le chemin de ma belle ( L. Poterat/ P.Misraki) - On a pas besoin de la lune ( P.Misraki / A.Hornez)                                                                        A suivre……

Share