DISCOGRAPHIE DE GEORGES BRASSENS

Discographie de Georges Brassens – Evolution des supports

Autour de 250 chansons enregistrées sur disques par G.Brassens, dont 170 de ses propres textes, on recense aujourd’hui plus ou moins 470 disques avec 1 ou plusieurs chansons interprétées par lui même, et plus ou moins 400 disques vinyles de ses interprètes.
La discographie mise en ligne sur le site www.georges-brassens.fr, est forte de 850 éléments et 2.800 photos, ainsi que d’un index de 246 chansons enregistrées  par Brassens, de ses propres textes ou ceux des autres. Le premier enregistrement sur disque , date de 1952, gravé sur disque “Pyral” 78 tours/minute – 30 cm, il s’agit de “La mauvaise réputation”.

Le disque “Pyral” est un pressage spécial, non destiné au commerce, mais pour la Radiodiffusion et Télévision Françaises. Le coeur du disque est en métal    ( aluminium ou zinc) , recouvert d’une mince couche de matière type vinyl ( acétate de cellulose). La lecture sonore de chaque pièce est précédée de 4 “bips”, et se termine par 1 “bip”. La firme “Pyral” devint spécialiste dans la fabrication des supports destinés aux stations de radio, et aux studios d’enregistrements. La première prise de “La mauvaise réputation” a été faite sur disque “Pyral”, c’est un document exceptionnel car on entend Brassens discuter avec les techniciens, alors que l’enregistrement a commencé ! suit “Only you” avec Georges Jouvin, et en face B “Diksika”, joué par Richard Bennett.
2 autres disques “Pyral” seront gravés, en 25 cm, 1 de 4 titres, l’autre, en 25 cm, de 9 titres. Ce dernier, est aussi un document unique, puisque c’est le seul disque mélangeant des titres que l’on retrouvera plus tard sur les 33T/25 cm N°1et2.

Toujours en 1952, les 78 tours 25 cm ( environ 3′ d’enregistrement) feront leurs apparitions, contenant en général 1 chanson par face, eux mêmes ayant succédé aux 90T/minute/30cm. Brassens enregistrera sur ce support, jusqu’en 1954, chez Philips au tout début, puis chez Polydor, EPIC au Canada ayant ses propres pressages.Le disque vinyl ( ou vinyle), appelé aussi disque microsillon ou disque noir a progressivement remplacé, au milieu des années 50, les 78t.En France, c’est Eddie Barclay qui importera ce procédé en 1955, ( ce même disque sera remplacé à partir de 1982, par le disque compact – CD- actuel)

Viendront ensuite les 33 tours/25cm séries de 1 à 9, principalement avec 4 titres par face, produits par Polydor et Philips. On trouve une ou plusieurs chansons enregistrées par G.Brassens, sur une cinquantaine de 33tours/25cm, pressages disques ou pochettes # ( collection PL), les 45 tours/17cm conçus tout d’abord pour les endroits à diffusion publique, et non vendus dans le commerce ( les juxe-box 2 titres),  et les 3/4/5 titres, principalement produits par Polydor, Philips, EPIC, pergola – dans 6 pays. La collection recèle actuellement de 140 disques #.  A noter qu’il existe aussi, produits en petite quantité, des 33T/17cm, et enfin les 33 tours/30cm, principalement produits par Philips , puis par une quinzaine de pays différents, sous les Labels tels que Litratone, Impact, EPIC, Pergola, Pathé Marconi EMI, RCA, SPF, Karussel, Amiga, CBS, Paul Lederman, Columbia, Formula 5, et quelques autres. 240 pressages #, d’enregistrements de Brassens sur 33tours/30cm,font partie de la collection. Les grandes “séries” pressées dans ce support, sont les “faux bois” – ” Fabrication de la guitare” – “Chimigramme ou Pierre Cordier” – Philips Réalités -

Ces informations concernent uniquement les disques contenant 1 ou plusieurs titres de G.Brassens, et interprétés par lui, en dehors des enregistrements de ses interprètes.

P.L

Share